Cette nuit où je suis allée aux urgences avec lui…

Un petit post plus personnel. Mon point de vue d’expérience. Besoin d’en parler.

Ce week-end a failli tourner à l’eau de boudin pour être polie. Qui connait la pronation chez l’enfant ? j’en avais vaguement parler au boulot. « Évitez de tirer vos jeunes enfants par les bras, au risque de lui faire mal » ça, je l’ai bien intégré et depuis longtemps…
IMG_4118-001
20h15 samedi soir : changement d’heure prévue dans la nuit, on va essayer de faire traîner l’heure du couché. Elliot, danse, fait des claquettes, se défoule comme un enfant de 22 mois. Il se cache sous la table, rampe comme un parcours du combattant. D’un coup il pleure. Bon… il a dû se cogner (comme d’habitude pour ce petit garçon actif) et doit être fatigué vu l’heure. Déjà prêt pour aller au lit, il peine à dire bonne nuit tellement dans ses larmes.

21h : je le couche dans sa turbulette, il continue de pleurer, mais on a tellement connu de couchés en pleurs que l’on essaie de le calmer, routine du soir : histoire et veilleuse musical/lumineuse.

21h10 : Elliot dort, plus de bruit. Tant mieux, on  va pouvoir se regarder une série ou deux.

21h45 : un pleur, deux, puis plus rien. On n’est pas monté.
22h15 : un pleur, deux, puis plus rien. On n’est pas monté.
22h45 : un pleur, deux, j’était au lit, je suis allée le voir. Ce n’est pas les mêmes pleurs que d’habitude. J’allume, je vois mon petit allongé sur le dos : il aurai dû être sur le côté ou le ventre vu l’heure et à son habitude. Il pleure vraiment, c’est vraiment différent. Ce n’est PAS un caprice. Je défait la turbulette, je veux le prendre par le torse et là, il me cris « aie aie aie »…
Papa descend, on l’assoit sur la table à langer. On lui tend sa gourde d’eau, il veut la prendre mais tend sa main droite. On se regarde, quelque chose cloche, il est gaucher. Papa lui touche le bras gauche, les mêmes pleurs. On décide de l’emmener aux urgences, enfin j’y vais, car Olivia dort à côté.

23h15 : me voilà aux Urgences avec mon petit chou. L’infirmier fait les papiers d’entrée, d’après ces observations, « ça sent la pronation, on va peut être éviter la radio, à confirmer avec le médecin » Oo    voilà le mot que je ne connaissais pas, mais je savais que son bras n’était pas cassé.

23h30 : je pose Elliot sur le lit de la salle de soin. Je l’allonge, il pleure de plus belle, je réalise qu’il me comprend plus que je ne le croit : je lui dit « Assis? » regard yeux dans les yeux « voouuiii » (heartbreak). Pris très rapidement, le médecin l’examine, et deux infirmières l’accompagnent. Elliot a bien une pronation de l’avant bras gauche. Soulagé de ne pas devoir faire de radio et de plâtre ; le plus dur arrive pour Elliot.
On met Elliot allongé, il pleure et se débat. On lui mets un masque avec du gaz pour le calmer, soulager la douleur pour les quelques minutes à venir. Le médecin, très douce, lui fait la manipulation pendant que les infirmières lui parlent, et chantent. « Crac »

oh15 : nous revoilà à la maison. Elliot, tu va au dodo ? ‘oui’ … son premier vrai oui ! j’en suis retournée. Il n’a pas mis plus de 3 minutes après la manipulation pour sourire, et prendre son doudou de la bonne main.

Une expérience pas vraiment longue mais suffisamment éprouvante pour s’en souvenir.
Comme quoi la pronation n’arrive pas forcément en tirant sur le membre. Le médecin m’a dit qu’à quatre pattes il a pu mal réceptionner son bras et c’est arrivé.
Voilà quelques infos sur la pronation, cela peut toucher les enfants entre 18 mois et 6 ans.

La pronation douloureuse
Mon enfant grandit / Pronation

 

Publicités

26 réflexions sur “Cette nuit où je suis allée aux urgences avec lui…

  1. Ton experience me sert d’experiene j’ai appris quelque chose desormais… J’esperr que le petit terrible va mieux desormais 😦

  2. Pauvre Loulou !! Ma pounette en a souffert aussi petite (elle avait 17 mois) et on se sent impuissant et tellement désemparé que je comprends ton désarroi.
    Tout finit bien et c’est bien le principal. ^_^

    • Merci pr ton commentaire, je suis ravie dans un sens que mon expérience aide à connaître ce mal mal connu. Je pense qu’il s’en souvient car dès que je montre le masque il va se cacher

  3. Le pauvre poussin! vous avez dû avoir peur de l’entendre pleurer à ce point, surtout quand tu réalises que les pleurs ne sont pas les mêmes que d’habitude. Bon rétablissement au Terrible!

  4. J’ai eu peur pour toi, en voyant le titre et la photo seulement, je croyais à un problème respiratoire ou quelque chose du genre ! Heureusement, c’est moins pire mais ça a quand même dû être très douloureux pour lui.

    • Merci pr ton inquiétude, oui moins grave qu’il n’y paraît, et heureusement pour mon état d’anxiété 🙂 ça c’est bien fini cest l’essentiel merci pr ton message.

  5. Je connaissais le phénomène mais pas le mot qui va avec. Et je ne savais pas que l’enfant pouvait se faire ça tout seul… J’imagine à quel point ça n’a pas dû être drôle, en particulier de devoir aller seule aux urgences 😦
    Merci pour ce témoignage bien utile !

    • Je ne me doutais pas non plus qu’il lui arrive ça tout seul… J’ai fait cet article pr que mes lecteurs en prennent connaissance comme ça ça évite d’une certaine façon de moins paniqué comme je l’ai été (je m’en étonne encore) mais cest qd meme super angoissant d’aller seule aux urgences avec son petit… Merci pr ton message.

    • Oui tout va bcp mieux maintenant. Être vigilant on doit être, et malgré ce que l’on peut entendre ce n’est pas forcément de la maltraitance… Merci pr ton commentaire. Bises

Un petit commentaire pour la route ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s